Skip to content


Le manque de transparence confirme la défaillance des votes à l’ANC

Par Hatem Ben Yacoub

L’histoire du limogeage de Mostapha Kamel Nabli et de la nomination de Chedli Ayari, vient pour confirmer une défaillance gravissime dans le fonctionnement de l’ANC.

Puisque l’institution de l’ANC refuse encore de publier les résultats du vote; et l’argument de Mostapha Ben Jaafar, c’est que les pleinières sont transmises en direct en toute transparence, je vais essayer de vous prouver que c’est complétement faux. Donc au huis clos des commissions; faut rajouter les pleinières aussi.

Lors du limogeage de MKN le seul moyen de vérifier le vote était la capture d’écran de la transmission en direct de la télévision nationale TTN1 ou TTN2; malheureusement on nous montre les images du déroulement du vote, et non la dernière image du vote de l’hemysphere.

Capture d’ecran hemysphere ANC - vote #MKN

Résultat du vote officiel est 110 pour, 62 contre, 10 abstentions et 35 absents. Selon les images du direct on n’a que 107 pour, 62 contre, 9 abstentions, et 39 absents ou non indiqués. Plus de details sur Marsad

L’exemple de Khmaies Ksila qui a confirmé à Marsad avoir voté contre et que son vote n’a pas été comptabilisé, vu qu’on retrouve facilement les 62 contre de la capture d’écran des votes et son numéro n’y figure pas.  La liste des présents et des absents n’existe pas; donc aucun moyen de vérifier la validité du vote.

Pour la nomination de Chedli Ayari, le même schénario recommence, la dernière image du direct ne reflète pas le vote final. Le résultat du vote officiel est 97 pour, 89 contre, 4 abstentions et 27 absents. Selon les images du direct 93 pour, 87 contre, 0 abstentions, et 33 absents ou non indiqués. Plus de details sur Marsad

Capture d’ecran hemysphere ANC - vote #Ayari

On retrouve aussi quelque anomalies, par exemple Maya Jribi a voté contre dans le siège 280, qui est non attribué d’après le site officiel de l’ANC. Son siège étant le 281. Bien sur aucun moyen de vérifier les présents et les absents encore une fois, vu qu’il n’y a aucune liste qui l’indique même du coté de l’ANC.

Donc conclusion la transmission en direct de la pleinière ne peut plus être considéré comme argument pour la transparence, les votes étant non transparent. On s’approche du vote de la constitution et les choses deviennent de plus en plus grave, cette fois il ne s’agit que de la Banque Centrale.

Si l’ANC va continuer à travailler dans ce huis clos, même la constitution sera voté de la même manière! Elle sera parfaitement légale mais vous n’allez pas comprendre qui a voté quoi ! Sachant que la publication des votes, les PVs, et toute information d’ordre public dans l’ANC ont été demandé officiellement par lettre écrite sur décharge par plusieurs citoyens et associations, l’ANC refuse jusqu’aujourd’hui de rendre public ces informations.

Ici je ne peut que saluer l’effort de l’association Albawsala et de tout ceux qui ont contribués à la réalisation des dataviz relatives aux votes.

Pour plus d’information vous pouvez voir le communiqué de OpenGovTN sur les résultats de la campagne #7ell2

Perte de temps sur le compte du citoyen qui aurait pu être évité par simple application de la constituante de ses lois internes…. Entre-temps, la constitution s’écrit toujours à huis-clos.

Posted in All posts.

One Response

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

  1. lotfi said

    Si ce flou persiste, on s’achemine vers l”invalidation de toutes les résolutions de l’ANC et la chute probable du gouvernement, au plus tard le 23 octobre 2012 !